News

Frankreich will neue Atomkraftwerke bauen, aber nicht in Fessenheim

>>>weiter lesen

Mahnwache Dreyeckland und Breisachs Bürgermeister begrüßen angekündigte Stilllegung des AKW Fessenheim

>>>weiter lesen

Fessenheim-Betreiber bittet offiziell um Aufhebung der Betriebsgenehmigung

>>>weiter lesen

Video Clip Fessenheim


von brutto tempo
Informationen

Bookmark and Share

Neue Mauschelei in Fessenheim Aktionsbündnis News
Veröffentlicht von Administrator (admin) am 11.05.2015
News >> Aktionsbündnis News

EDF verdeckt ein schlimmes Problem dann flickt sie notdürftig und ganz heimlich den Kreislauf Schutz (circuit de sauvegarde).
Le Réseau “Sortir du nucléaire“ und die Verbände Alsace Nature, CSFR, Stop Fessenheim, Stop Transports-Halte au Nucléaire und Réseau Fukussenheim haben endeckt dass sich das extrem ernste Geschehen in der Nacht vom 12 bis 13 Dezember im AKW Fessenheim ereignete.
Das wurde überhaupt nicht in der CLIS Versammlung vom 10 März 2015 erwähnt.
Ist die ASN überhaupt informiert dass, die EDF ihre national Task-force für die Behebung des Problems gerufen hat?

Was ist am 13 Dezember um 0 Uhr 37 passiert ?

  • wenn die riesigen Turbo Pumpen die in der Lage sind ein Schwimmbad innerhalb 1 Stunde zu leeren, mit über 5200 Umdrehung durchdrehen ...
  • wenn mehrere Niederdruckventile platzen....
  • wenn eine Leitung mit Einlassventil durch Reibungsermüdung abbricht...
  • wenn aufgrund der Ernsthaftigkeit der Situation EDF gezwungen ist ihre Task-Force zu rufen...


dann ist man von den kleinen Zwischenfall wie EDF gemeldet hat sehr weit weg !

Gemäß der Informationsvereinbarung zwischen der Präfektur Haut-Rhin und dem KKW Fessenheim informieren wir Sie darüber, dass heute morgen um 00:39 Uhr sich der Reaktor Nr. 2 automatisch abgeschaltet hat.
Grund war eine Abweichung bei den Pumpen  des Sekundärkreislaufs im nichtnuklearen Teils der Anlage.
Die Techniker wenden zur Zeit die vorgesehenen Prozeduren an, um die Diagnose für die genaue Ursache der automatischen Abschaltung zu ermitteln.
Das Ereignis hatte keine Auswirkungen auf die Sicherheit der Anlage.


Schon wieder hat die EDF schlimmere Ereignisse minimiert und verheimlicht
vor

  • den Bürgern, die von diesem alten AKW bedroht sind und das Recht haben informiert zu sein
  • der CLIS, deren Aufgabe ist komplette Informationen an die Bewölkerung zu verbreiten und den Betrieb zu überwachen
  • und vielleicht vor der ASN ? Diese Informationen waren bis jetzt (10 mai) nicht auf der ASN Homepage zu sehen.


Die vorher genannten Anti-Atom Verbände haben interne EDF Dokumente die das alles belegen:

Die Kultur von Atom Sicherheit von EDF existiert nicht , ganz besonders in Fessenheim.

 


Communiqué commun du Réseau "Sortir du nucléaire", Fédération Alsace Nature, CSFR – Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin, Association Stop Fessenheim, Association Stop Transports – Halte au Nucléaire, Réseau Fukussenheim

Nouvelle embrouille à Fessenheim !

EDF cache un grave problème, puis rafistole son circuit de sauvegarde en catimini.

Communiqué du 11 mai 2015



Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et les associations Alsace Nature, CSFR, Stop Fessenheim, Stop Transports-Halte au Nucléaire et le Réseau Fukussenheim viennent de découvrir que des événements extrêmement graves se sont passés à la centrale nucléaire de Fessenheim la nuit du 12 au 13 décembre 2014. Or le sujet a été tu lors de la réunion de la CLIS (Commission Locale d’Information et de Surveillance) qui s’ensuivit le 10 mars 2015. L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) est-elle seulement au courant qu’EDF a du faire appel à sa Task-force nationale pour gérer cet événement ?

 

PDF - 258.8 ko

Que s’est-il passé le 13 décembre à 0h 37 ?

  • Lorsque des pompes gigantesques capables de vider une piscine olympique en une heure s’emballent et se mettent à tourner à plus de 5200 tours par minute...
  • Lorsque plusieurs soupapes BP (basse pression) éclatent...
  • Lorsqu’il y a rupture d’une ligne d’admission de soupapes, par fatigue vibratoire...
  • Lorsque la gravité de la situation amène EDF Fessenheim à faire appel à sa Task-force nationale...

... alors, on n’est, de loin, pas dans le cas d’un petit incident pouvant se résumer par ces simples mots, comme EDF l’a fait  [1] :

« ...Le 13 décembre 2014 à 00h39, l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim s’est arrêtée automatiquement suite à un écart de fonctionnement au niveau de pompes de circulation en eau, situées en salle des machines (partie non nucléaire de l’installation). Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations.... »

« ... Les équipes de la centrale se sont mobilisées pour retrouver les conditions permettant de redémarrer l’unité de production N°2 en toute sûreté ; un capteur de pression des pompes à l’origine de cet écart a été remplacé et plusieurs contrôles ont été réalisés en salle des machines. »

Une fois de plus, EDF a minimisé les graves problèmes de la centrale nucléaire de Fessenheim et a menti par omission :

  • Aux citoyens, qui vivent sous la menace de cette vieille centrale nucléaire et ont le droit d’être informés ;
  • À la CLIS, dont le rôle devrait être de diffuser une information complète aux populations et de surveiller le fonctionnement de la centrale ;
  • Et peut-être à l’ASN ? En tous cas, ces événements ne se trouvaient pas à la date du 10 mai 2015 sur son site internet.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et les associations locales en lutte pour la fermeture de Fessenheim :

  • CSFR (Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin)
  • Stop Transports – Halte au Nucléaire
  • Stop Fessenheim
  • Fédération Alsace Nature
  • Réseau Fukussenheim

appuient leurs déclarations sur des documents internes d’EDF qu’ils tiennent à la disposition des médias.

Pour ne pas avouer aux populations que la centrale nucléaire de Fessenheim est à bout de course, EDF cache la vérité ! La "culture de sûreté de l’industrie nucléaire" n’existe vraiment pas à EDF et en particulier à Fessenheim.

Contact presse :

  • André HATZ, porte parole de Stop Fessenheim andre.hatz@wanadoo.fr 06.82.02.69.79
  • Marc Saint-Aroman, 05 61 35 11 06

Chargée de communication :
Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

Zuletzt geändert am: 12.05.2015 um 08:47:05

Zurück zur Übersicht

Kommentare

Kein Kommentar gefunden

Kommentar hinzufügen